Nos coups de coeur...

 

The bridge (The Wolphonics)

note: 5Un pont entre Paris et New York Laure - 20 décembre 2018

A la croisée du jazz et du hip-hop, un premier album prometteur d'une formation de 5 musiciens de jazz français et une rappeuse américaine. Un savant mélange de musiques urbaines et de jazz instrumental. Groovy

La seule histoire (Julian Barnes)

note: 3Amour, Alcools, Anglais Céline - 5 décembre 2018

Virtuose, Julian Barnes surprend ici encore. La seule histoire (titre) c'est celle de l'amour, croustillante, subversive, folle... Démonstration est faite ici que l'amour résiste à toute définition (faut-il aimer moins pour souffrir moins, etc.) et que seule une histoire (une roman ?) peut en rendre compte.

Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n'en as qu'une (Raphaëlle Giordano)

note: La tyrannie du bonheur Céline - 10 novembre 2018

Albert Camus : "La liberté consiste d'abord à ne pas mentir. Là où le mensonge prolifère, la tyrannie s'annonce ou se perpétue". Alors, non, je n'aime pas tous les livres. Et celui de Raphaëlle Giordano est le le plus ennuyeux de tous ceux qui me sont tombés des mains cette année. Avec tout le respect dû à ceux qui l'ont aimé ;-)

Birds on a wire (Rosemary Standley)

note: 5Magnifique Laure - 6 novembre 2018

Rosemary Standley, la chanteuse du groupe Moriarty, est accompagnée ici par une jeune violoncelliste brésilienne Dom La Nena et c'est super émouvant. Le duo fonctionne très bien. Le répertoire choisi va de Léonard Cohen à Purcell en passant par Gilberto Gil.

La petite épopée des pions (Audren)

note: 5Réjouissant Laure - 2 novembre 2018

Les personnages de ce court roman aux accents philosophiques se prénomment tous Sasha et sont les pions d’un jeu d’échecs. Un jour, quittant le confort douillet de la vie routinière guidée par La Main, entre la boite et l’échiquier, Sasha glisse un peu plus loin sur le tapis et déclenche une série de bouleversements qui entraineront à leur tour de larges débats au sein de cette petite communauté. « Sasha-la-raisonnable finit par lancer : _ Je me demande si ce n’est pas ça la vraie vie finalement. L’aventure, la surprise, la nouveauté, le désordre, le risque… » A recommander pour tous à partir de 8 ans

L'abattoir de verre (John Maxwell Coetzee)

note: 5Froid et doux à la fois Céline - 18 octobre 2018

155 pages faciles à lire sur 165, souvent des dialogues, la plupart du temps entre un fils et sa mère, une femme au soir de la vie. Si vous avez la curiosité de découvrir un prix Nobel de littérature, tentez l'Abattoir de verre ?

Soul of a woman (Sharon Jones & The Dap-Kings)

note: 5Trop bon Céline - 4 octobre 2018

Gros son des années 70... et en fait non. un album de 2017 ! De la très bonne soul. Pas facile de parler de musique. Alors, jugez-vous même : écoutez Sharon Jones et ses dap-kings ;-)

A son image (Jérôme Ferrari)

note: 5Bouleversant Céline - 4 octobre 2018

Encore un texte sublime, de la part de J. Ferrari, lauréat du Goncourt 2012. Planté en Corse, ou "chez les corses", le roman propose une réflexion sur la photographie. Sur le lien entre la photographie et la mort - la guerre, un des thèmes de prédilection de l'auteur. Sur cette toile de fond, différentes formes d'amour apportent une incomparable lumière, crue et belle.

Comme un avion (Bruno Podalydès)

note: 3Comment se laisser porter par le courant Céline - 12 juin 2018

Une chouette comédie. Micro aventure d'un doux rêveur, charmante et drôle, rafraîchissante.

La petite encyclopédie illustrée des animaux les plus étonnants (Maja Säfström)

note: 4Beau et surprenant ! Laure - 8 juin 2018

Un superbe petit documentaire sur les animaux. Les petits comme les grands se raviront des illustrations en noir et blanc tout en finesse et des anecdotes très originales. Saviez-vous que les loutres, lorsqu'elles dorment en flottant dans l'eau se tiennent par la main afin de ne pas être séparées par les courants? Ou que le coeur d'une baleine est aussi gros qu'une voiture? Ou que des cafards privés de tête peuvent survivre des jours et des jours avant de mourir de faim?

La servante écarlate (Margaret Atwood)

note: 4Un roman féministe ? Céline - 12 mai 2018

Ici un beau texte qui amène à réfléchir, un livre important au style envoutant, clôturé par une chute vraiment inattendue. Lecteur en recherche d'une distraction amusante, passe ton chemin. Roman dystopique fondamental.

Heavens (Raphaël Imbert Project)

note: 5Etonnement musical Céline - 12 mai 2018

Pour ceux qui ont de la curiosité dans les oreilles, voici un grand moment de joie, d'harmonie, d'humour, même, parfois. De liberté ?

L'aube sera grandiose (Anne-Laure Bondoux)

note: 5Vraiment grandiose ! Valérie - 17 février 2018

Une histoire de famille, avec ses secrets et ses personnages hauts en couleur et attachants, mais surtout l'écriture magnifique et pleine de poésie d'Anne-Laure Bondoux. A dévorer, le temps d'une nuit inoubliable.

1988 (Biga Ranx)

note: 5Big up ! Laure - 16 janvier 2018

Big up au petit frenchy Biga Ranx pour ce 4e album de dub riche et varié. On peut y entendre des featuring de Blundetto, Akhenaton, LEJ et d’autres. Ils séduiront tout le monde et pas seulement les amateurs du genre. Artiste à suivre en tant que producteur aussi avec son label Brigante records, dont 2 albums bien réussis seront bientôt au catalogue de la médiathèque : ceux de Big Red et de Supa Mana.

Raven & l'ours n° 1 (Bianca Pinheiro)

note: 4un vrai périple ! Laure - 10 janvier 2018

Coup de coeur pour cette BD au format particulier, toute en longueur qui séduit par son graphisme rond et coloré. En forme de quête initiatique, la petite héroïne a perdu sa maison et ses parents au début de l'histoire. Elle part donc à l'aventure, flanquée d'un ours grognon et attendrissant qui accepte de l'aider. Ils vont faire face à des situations drôles, surprenantes et absurdes parfois.

Le temps est venu de changer de civilisation (Edgar Morin)

note: 5Meilleurs voeux Céline - 2 janvier 2018

Voilà un texte qui rend abordable la pensée d'Edgar Morin, parce qu'il s'agit d'un "simple" dialogue, une conversation. Un texte d'une incroyable densité, qui pourrait inspirer quelques meilleurs voeux, quelques bonnes résolutions, etc.

Zero K (Don DeLillo)

note: 4Transcendant Céline - 5 décembre 2017

Pour toi,lecteur-trice qui n'a pas froid aux yeux. Toi qui est prêt à t'aventurer dans les crânes méandres du désir d'éternité; Comment ressortiras-tu de la lecture d'un tel roman...

La nature exposée (Erri De Luca)

note: 5Beau Céline - 27 octobre 2017

Une merveille de poésie. Toutes les grandes questions y sont tenues, dans l'équanimité et 165 pages : la terre natale, l'exil, le don de soi, l'argent, les réseaux sociaux, l'amour, le crime, les religions, l'art, la nature, exposée, et encore je n'ai rien dit !

Vernon Subutex n° 1 (Virginie Despentes)

note: 4Rage the punk trash Céline - 27 octobre 2017

Vous avez la rage ? Lisez Virginie Despentes. Vous trouvez que vous n'avez pas assez la rage ? Lisez Despentes. Vous ne savez pas ce que c'est que la rage ? Lisez Despentes. Bref, lisez Despentes. Sauf si vous n'avez pas envie, bien sûr...

Ma Loute (Bruno Dumont)

note: 4Surprise ! Céline - 1 septembre 2017

Entre horreur et drôlerie des situations, Luchini et Binoche touchent les sommets du grotesque, comme des marionnettes agitées par le réalisateur, Bruno Dumont, avec cependant une infinie délicatesse. Attachez vos ceintures et mettez vos bonnets, ça décoiffe au décollage !

Sapiens (Yuval Noah Harari)

note: 5un documentaire passionnant Laure - 1 juin 2017

Très intelligent et en même temps très accessible, l'auteur propose une réflexion sur ce qu'est l'Homme. Quand et pourquoi sommes-nous devenus l'espèce dominante de la planète? Sommes-nous pour autant heureux? Quelles sont les perspectives?

Demain (Mélanie Laurent)

note: 5Vous reprendrez bien quelques lendemains sur terre ? Céline - 3 mai 2017

L'extinction de l'humanité anticipée par le monde scientifique, des nouvelles pas belles à propos de la santé de notre planète... comment allons nous faire "demain" ? Les réalisateurs de ce documentaire nous offrent des récits de possibles, des réponses à nos questions, bref de l'espoir et des modèles d'action, toujours par l'exemple. Magistral, touffu et décoiffant.

Les vertus de l'échec (Charles Pépin)

note: 5Un petit peu de philo-feel-good ? Céline - 25 avril 2017

Allez hop, même pas peur, on tente une petite incursion dans les rayonnages de philosophie. Même pas peur car Charles Pépin nous montre ici comment se tromper, ne pas comprendre, échouer, etc peut s'avérer utile pour réussir ensuite et se réaliser. Il tord le cou à la peur de ne pas réussir ( à lire des livres de philosophie, par exemple...;-)
J'aime bien, les livres de développement personnel en philo.

Captain fantastic (Matt Ross)

note: 5Manifeste existentialiste foutraque Céline - 7 avril 2017

Mais, qu'est-ce que c'est là ? Une comédie ? un drame ? une comédie dramatique ? Un film grandiose et décapant, soutenu par une d'un bande son réjouissante et avec... Viggo Mortensen, rôle du papa, dans famille "Into the wild" (chouette !).
Alors, ne perdez plus votre temps, installez-vous face à votre meilleur écran et sombrez dans ce film.

La dernière reine d'Ayiti (Élise Fontenaille)

note: 5Histoire d'un génocide Valérie - 11 février 2017

Un roman court, incisif, poignant qui permet de mieux comprendre l’Histoire et les génocides passés. Et peut-être ceux à venir. A lire d’urgence

L'ogre et sa princesse aux petits oignons (Sabrina Inghilterra)

note: 3Un petit en-cas ? Valérie - 10 février 2017

Prenez un ogre végétarien et sans le sou, une princesse à qui on ne le fait pas, un concours de cuisine dans lequel les enfants sont des mets de choix, … mixer le tout et vous aurez ce petit roman léger et drôle à déguster sans modération !

Traité de la vie élégante (Honoré de Balzac)

note: 5La mode selon Honoré de Balzac ? Céline - 18 janvier 2017

Quelle surprise, ce minuscule bijou de littérature ! Un sujet aussi "futile" que la mode, sous la plume puissante de Balzac... un régal. Pour tous. Et toutes.

Acoustic recordings, 1998-2016 (Jack White)

note: 5Le bon blues de Mr. White Céline - 18 janvier 2017

Merci Jack de nous inviter dans ta maison pour un chouette moment de blues acoustique... roots, péchu et doux à la fois, l'humour en plus. Double album, oh yeah !

Freedom & fyah (Alborosie)

note: 3La liberté et le feu Laure - 17 janvier 2017

Cet italien fait décidément un bon reggae !! Depuis 10 ans, beaucoup de très bons albums qui l’ont fait accéder à une reconnaissance internationale et jamaïcaine, fait rare pour un européen. Dreadlocks, bonne grosse voix grave, paroles en anglais inspirées par le rastafarisme et engagées politiquement. Un son authentique et un message universel.

Dance or die (Birdy Nam Nam)

note: 4Dance or die, carrément Laure - 17 janvier 2017

Birdy Nam Nam c’est un trio de français génies de l’électro. Trio depuis peu car Dj Pone, a quitté le groupe avant ce 4e album. Alors changement de direction forcément : plus techno et dubstep et plus physique aussi. L’idée c’était de faire danser plutôt qu’une démonstration de leur virtuosité aux platines, qui n’est plus à prouver. On trouve aussi un morceau hip-hop et un autre très pop avec une collaboration de la chanteuse Elliphant. Un album pas du tout lassant donc, qu’il serait bon de découvrir aussi en live. Attention pochette d’album assez moche à laquelle il ne faut pas s’arrêter.

Les Délices de Tokyo (Durian Sukegawa)

note: 3Les délices de Tokyo Valérie M. - 22 novembre 2016

Une vraie surprise ! Une véritable histoire d'amitié qui fait sauter en éclat tabous et préjugés.

L'enfant du lac (Kate Morton)

note: 5L'enfant du lac Valérie M. - 16 novembre 2016

Kate Morton utilise à merveille 2 époques différentes (70 ans d'écart). La disparition d'un enfant fait apparaître bien des secrets au sein d'une famille aristocrate. Leur propriété familiale est "un personnage" à part entière de cette histoire envoutante, avec en toile de fond les splendides paysages de la Cornouailles, au sud-ouest de l'Angleterre. Jusqu'à la fin, le lecteur se demande ce qu'il est advenu du petit Théo. Et quel dénouement...!

Agatha Raisin enquête n° 1
La quiche fatale (M. C. Beaton)

note: 3La quiche fatale Valérie M. - 16 novembre 2016

Agatha Raisin ex-redoutable femme d'affaires londonienne au caractère bien trempé décide de prendre une retraite anticipée dans un cottage de la campagne anglaise. Que va t-elle pouvoir y faire ? Participer au concours de cuisine peut-être? Oui, mais pas que ! La mort du président du jury va lui permettre de se lancer à la recherche du meurtrier, si meurtrier il y a ... Quelle femme cette Agatha ! Agaçante mais si drôle !

Space boulettes (Craig Thompson)

note: 4Space opéra Laure - 4 octobre 2016

L'heure est grave : une diarrhée de baleines géantes menace l'univers. La saga intergalactique de Craig Thompson met le space opéra à la portée des plus jeunes. Sur fond de luttes des classes et désastre écologique, il y a plusieurs niveaux de lectures et de plein de références pour les amateurs du genre. Prenant, drôle, riche tant au niveau graphique que narratif, pour enfants ET adultes.

Jaco, the galactic patrolman (Akira Toriyama)

note: 5Super élite Laure - 4 octobre 2016

Ce prequel de Dragon Ball devrait séduire les fans de la mythique série mais aussi les novices, dont je fais partie. Ecrit en 2013, Jaco the Galactic patrolman donne un aperçu (en un seul numéro contre 42 pour Dragon Ball) du génie de ce maître du manga, Akira Toriyama.

L'arbre du pays Toraja (Philippe Claudel)

note: 4 qu'en dire ? A lire ! Céline - 3 septembre 2016

un livre difficile à décrire, parfois on ne sait plus 'il s'agit d'une fiction ou d'un essai, d'ailleurs. Un coup de coeur, assurément. Facile à lire, une écriture "visuelle". Un roman psychologique brillant.

The revenant (Alejandro González Inarritu)

note: 5Di Caprio Céline - 25 août 2016

Il n'y a pas que les super héros qui sont immortels, il y a aussi Léonardo DiCaprio. Et c'est une bonne nouvelle, tellement c'est un acteur de génie, indispensable. Avec lui, sans sortir de notre canapé, nous pouvons faire une expérience totale de ce qu'est la survie. Enrichissant. Vivifiant. Magistral. Merci au réalisateur, Alejandro González Iñárritu, qui m'avait déjà subjugué avec Birdman( disponible à la médiathèque).

La blancheur qu'on croyait éternelle (Virginie Carton)

note: 3un homme et une femme Céline - 25 août 2016

Proposition : A emprunter en même temps que le chef d'oeuvre de Claude Lelouch, Un homme et une femme. Faire ainsi d'une pierre deux coups, ricocher ce roman d'amour tout en finesse avec le cinéma auquel il se réfère constamment.

Ne ramenez jamais une fille du futur chez vous (Nathalie Stragier)

note: 4Voyageuse du temps Laure - 25 août 2016

Un premier roman de science-fiction très réjouissant! L’histoire et l’écriture captivent immédiatement. La narratrice est embarquée malgré elle dans les embrouilles de Pénélope, une adolescente venue du futur au cours d’un voyage scolaire et coincée à notre époque d’arriérés. A la clé, des révélations sur ce qui nous attend bien sûr, du féminisme, de l’humour et une suite pour très bientôt dans les rayons de la médiathèque : Ne retournez jamais chez une fille du passé !

Studio One rocksteady (The Eternals)

note: 4Jamaica Laure - 9 juillet 2016

C'est l'été! C'est l'époque idéale pour écouter une vieille compil remasterisée de rocksteady avec tous les grands du genre. Le rocksteady c'est le successeur du ska et le précurseur du reggae apparu dans le milieu des années 60 en Jamaïque. Un tempo ralenti, beaucoup de chansons d'amour, c'est parfait quoi

Les aventures d'Itamar (David Grossman)

note: 5Attention histoires fantaisistes Laure - 9 juillet 2016

6 aventures quotidiennes d’un petit garçon Itamar et de sa famille, pleine de poésie et d’imagination. Un papa attentif qui sait enchanter le réel et aider à son fils à résoudre ses petits tracas. C’est Itamar qui raconte et à travers lui un immense écrivain israélien David Grossman. Mon histoire, préférée s'il fallait en choisir une, celle de sa déambulation dans les tableaux de sa chambre. Magique

Trois exploits de Till l'espiègle (Philippe Lechermeier)

note: 4Sage ou bouffon? Laure - 9 juillet 2016

Le personnage de Till est issu de la littérature populaire germanique. C’est l'anti-héros, le bouffon de l’histoire qui comprend tout de travers ou prend les expressions au pied de la lettre et finalement s’en sort toujours bien. En inversant l’ordre établi, il ridiculise les puissants. C'est le Nasreddine Hodja de la tradition orientale. Le livre s’articule en trois aventures, le texte rimé n’est jamais lassant et les illustrations pleines d'espièglerie, occupent une place de choix.

Roland est mort (Nicolas Robin)

note: 4Drôle, cynique et original ! François - 15 juin 2016

Roland est mort, et Nicolas Robin nous entraîne dans un récit amusant, émouvant, sensible, sur les comportements sociaux, l'isolement affectif, et la solitude contemporaine.

Ce qu'on a trouvé dans le canapé, et comment on a sauvé le monde (Henry Clark)

note: 4…ou comment trois ados (et quelques meubles…) vont déjouer les plans d’envahisseurs venus d'ailleurs Valérie - 20 avril 2016

Aventures, science-fiction farfelue, humour décapant, mais aussi réflexion sur la technologie et la malbouffe, tout dans ce roman, concourt à passer un excellent moment. Avec un titre pareil on pouvait espérer une histoire saugrenue et décalée. On n’est pas déçu !
Attention, le canapé n’est pas fait pour s’asseoir, enfin pas que…

Les proies (Amélie Sarn)

note: 2Du gore mais pas trop Laure - 20 avril 2016

C’est amusant de voir Bordeaux se transformer en théâtre sanglant et les Bordelais en morts-vivants en quête de chair fraîche. Jamais on n‘avait vu la rue Sainte Catherine aussi fréquentée, même en période de soldes ! Comme toujours dans ce genre, un petit groupe de rescapés se retrouvent traqués et doivent coopérer pour survivre. Malgré des personnages un peu clichés et une intrigue attendue, on se laisse facilement prendre par cette aventure.

Mon bébé croco (Gaëtan Dorémus)

note: 5Se lier c’est être vulnérable Laure - 20 avril 2016

C’est une histoire d’amitié entre deux êtres que tout oppose. Leur relation est d’abord construite sur des faux-semblants. Une fois découverte leur véritable nature, chacun se retrouve à la merci de l’autre. Ils échangent leurs savoirs, s’apprivoisent et finissent par ne plus se passer l’un de l’autre. Gaétan Dorémus nous étonne encore avec ce livre où la notion de points de vue est explorée. Ses illustrations, un crayonné aux couleurs éclatantes et surréalistes d’une nature parfois hostile, sont très réussies.

Comptines et berceuses tsiganes (Jean-Christophe Hoarau)

note: 5Musique du monde pour petites oreilles Laure - 20 avril 2016

Le disque fait découvrir aux plus petits des instruments venus d'ailleurs et une ambiance sonore particulière. Tout le monde y trouve son compte, très agréable à écouter, des rythmes parfois très enlevés et festifs.

En attendant Bojangles (Olivier Bourdeaut)

note: 5Attention, pépite ! François - 12 avril 2016

Humour, amour fou, jeu de mots, métaphores, folie, tendresse, larmes, un roman percutant, décalé, à lire et à faire lire absolument !! Grand Prix RTL-Lire 2016 / Le Roman des étudiants 2016 France Culture-Télérama / Prix France Télévision 2016

Les jours areuh (François d' Epenoux)

note: 5A lire sans modération ! François - 5 avril 2016

3 heures 03 : Oscar prend doucement son biberon, bien tranquillement, lové contre son père, un homme d’âge mûr. Quel couple, l’un nouveau-né, l’autre la cinquantaine ! angoisse, humour, poésie, bonheur, le témoignage d'un homme déjà père de 3 grands enfants, qui redécouvre la paternité avec ses bonheurs et ses interrogations. à lire sans modération !!

Si l'amour m'était conté (David Lelait-Helo)

note: 5Un joli recueil de contes du monde entier François - 5 avril 2016

Au fil des traditions du monde, de fables en fantaisies, vous entrerez dans les vertiges de l'amour, et emprunterez à pas de velours les sentiers escarpés qui mènent à l’âme sœur. David Lelait-Hélo signe un nouveau et passionnant recueil de contes après " Si le bonheur m'était conté".


Rechercher un document

Partager "Réseaux sociaux" sur facebookPartager "Réseaux sociaux" sur twitterLien permanent

La Médiathèque de Podensac
05 56 27 01 58

    mardi : 15h-20h
mercredi : 10h-18h
jeudi et vendredi : 16h-18h
samedi : 10h-17h

Partager "Encart permanent Médiathèque de Podensac" sur facebookPartager "Encart permanent Médiathèque de Podensac" sur twitterLien permanent

Portets Podensac Cerons Barsac Preignac Pujols Illats Landiras Budos

Partager "Carte du réseau" sur facebookPartager "Carte du réseau" sur twitterLien permanent
Partager "Bouton Foire aux questions" sur facebookPartager "Bouton Foire aux questions" sur twitterLien permanent